Pour subvenir à leur besoin, ils cultivent en pleine ville, salade, persil, poivron, oignon vert, laitue….

A l’Est de la République démocratique du Congo, Mechack Lusolo, 26 ans, produit 40 pots par semaine.

A 33 ans, cette agricultrice de l’Est du Cameroun, pratique la culture du manioc, du macabo et d’arachides depuis plus de 10 ans. Elle gagne en moyenne 500 000 F. Cfa par an.

Avec un master en gestion des ressources humaines, Juliette Nodjialgoto, 40 ans, produit et commercialise des jus et sirops d’oseille, de gingembre, de légumes.

Agricultrice et transformatrice, Esther Tchiesse  produit et commerciale tubercules de manioc, fruits, amidon, légumes séchés,  jus de piment. Elle forme également de nombreux jeunes au travail de la terre.

Veuve depuis un  an, cette mère  de six enfants tient en plus une porcherie. Elle gagne deux millions de Francs Cfa par campagne.

Alda Gounowa, étudiante en géographie à l’université de Bangui, gagne entre 10 000 et 15 000 F. Cfa par semaine en vendant cette boisson à ses camarades sur le campus.

Avec un capital de départ de 30 000 F. Cfa, Kahindo Basahirwa, 36 ans, vend environ 300 litres de « Mandale » par jour et emploie neuf personnes.

Page 1 sur 3

Agriconseil du mois

Quand vous voulez vous lancer dans l'agriculture, si vous le voulez vraiment, lancez-vous. De nombreuses personnes vont tenter de vous décourager. Foncez en cherchant toujours à apprendre sans avoir peur d'échouer. Faites de l'agriculture votre métier et vous ne manquerez jamais de rien», Carine Poupoum, 33 ans, jeune agricultrice à l'Est du Cameroun. Elle épargne 500 000 F. Cfa par an grâce à la terre.