«Le charbon écologique n’est pas toxique, ce qui m’impressionne »

Agripreneur dAfrique est allé à la rencontre des camerounais, utilisateurs du charbon écologique.

David Epee Dalle, cinéaste

Le charbon écologique a été une surprise pour moi. Quand je l’ai utilisé, j’ai constaté qu’il mettait plus long que le charbon ordinaire que nous utilisions depuis notre enfance. Il ne fume pas. Il n’est pas toxique. C’est ce qui m’impressionne le plus. Je l’ai découvert quand j’étais de passage au bois des singes, lieu de fabrication. Ça fait un an que je l’utilise et apprécie positivement. A première vue, je croyais que ce charbon était nocif. Des lors que je l’ai utilisé, je n’ai vu aucun inconvénient sur ma santé ou celle de ma famille. Je ne connais pas particulièrement ses composantes. Mais je l’ai utilisé par curiosité et suis devenu un client potentiel. J’ai aussi eu l’impression qu’il est plus économique que le gaz domestique. S’il faut faire un choix ce sera le charbon écologique.

Fabiola Chabou, étudiante : « ça ne noircit pas mes marmites »

Avant le charbon de bois était mon allié au quotidien. Depuis que que j’ai connu le charbon écologique, il y a environ six mois, je me suis abonnée. Il me permet de faire mes économies financières. Il a aussi plusieurs avantages : il brûle bien et vite, ne ne noircit pas mes marmites. La preuve, je n’utilise pas d’éponge métallique pour laver mes marmites. Je fais parfois la cuisine les portes fermées, car aucune fumée.

Ulriche Ngouni, ménagère : «je suis fan de la nature sans pollution »

 J’aime utiliser le charbon écologique, parce que je suis fan de la nature sans pollution. Ce charbon ne fume pas, il ne salit même pas mes marmites pendant la cuisson. Apres ma cuisine, je fertilise mes plantes de maïs, haricot, avec la cendre issue du charbon, ce enrichit le sol. J’ai connu ce charbon écologique, à travers mes recherches sur internet. Certains amis m’en ont aussi parlé. Avec 200F j’ai un kilo de charbon, ce qui est suffisant pour mon repas journalier.

Ornella Djinia , étudiante en génie chimique : «  La cendre du charbon est aussi un fumier »

C’est un très bon charbon. Il est économique, ne fume pas. Je n’ai d’ailleurs pas besoin d’une grande quantité pour faire la cuisson.   Quand je suis dans le besoin, je me rends au marché. J’ai compri les avantages. Je l’utilise pour la cuisson. La cendre est un bon fumier. Je la verse sur mes plants de maïs dans ma cour.

Propos recueillis par Amélie Dita 

    

 

Agriconseil du mois

Garfa Fatimé Aldjineh, la 2ème femme architecte de l'histoire du Tchad qui élève des poules pondeuses: «Il faut que mes sœurs sachent qu’il n’y a pas de métiers spécifiques aux hommes, car nous pouvons faire autant qu’eux. Nous devons innover et croire en nos potentiels pour arriver au bout de nos rêves. Etre humble dans ce qu’on fait et toujours demander des conseils pour mieux avancer».

ad-banner3