AGRIPRENEUR DU MOIS

AGRIPRENEUR DU MOIS (19)

En un an, ce diplômé en Droit de Kinshasa de 27 ans, est passé d’un million à près de deux millions grâce à la culture des tomates, aubergines, gombo...

Propriétaire de cinq hectares de terre, il cultive piments, poivrons, aubergines, gombos, concombres…

Bœufs, chèvres, moutons, poulets… La vente de la viande grillée emploie des jeunes sans emploi et génère d’importants revenus.

A 21 ans, Lwambo Mupfuni a l'art de combiner  agriculture, élevage et études.

Après ses études, Fatimé Adago Yacouba a décidé de se lancer dans l’agribusiness. Elle a investi dans 17 hectares de terre et emploie une dizaine de jeunes.

A l’ouest du pays, Elias Mamouna gagne en moyenne 70 000 F. Cfa le mois.

Romuald Dzomo Nkongo, installé en France depuis une quinzaine d’années, organise le concours du plus bon bâton de manioc dans le département de la Lekié, depuis deux ans.

Lors du premier débat Whatsapp d’Agripreneur d’Afrique, des jeunes investis dans l’agriculture ont partagé leurs expériences.

Grâce à cette culture, Safari Sindabinye, 31 ans, subvient aux besoins de sa famille et possède sept plantations.

Page 1 sur 2

Agriconseil du mois

Quand vous voulez vous lancer dans l'agriculture, si vous le voulez vraiment, lancez-vous. De nombreuses personnes vont tenter de vous décourager. Foncez en cherchant toujours à apprendre sans avoir peur d'échouer. Faites de l'agriculture votre métier et vous ne manquerez jamais de rien», Carine Poupoum, 33 ans, jeune agricultrice à l'Est du Cameroun. Elle épargne 500 000 F. Cfa par an grâce à la terre.

ad-banner3