AGRIPRENEUR DU MOIS

AGRIPRENEUR DU MOIS (11)

Lors du premier débat Whatsapp d’Agripreneur d’Afrique, des jeunes investis dans l’agriculture ont partagé leurs expériences.

Grâce à cette culture, Safari Sindabinye, 31 ans, subvient aux besoins de sa famille et possède sept plantations.

Diplômé en élevage et sans argent pour se mettre à son propre compte, Dacines Ngongang a « prêté » ses services de « meilleur technicien » à un poulailler.

Adrien Malemo commercialise 25 tonnes de semoules chaque mois. Il emploie 22 jeunes.

Avec un investissement de départ de 100 000 F. Cfa, la jeune apprenante en psychologie  de 27 ans  gagne entre 900 000 et un million de Francs Cfa sur une plantation d’un hectare.

A l’Est de la République démocratique du Congo, Mechack Lusolo, 26 ans, produit 40 pots par semaine.

A 33 ans, cette agricultrice de l’Est du Cameroun, pratique la culture du manioc, du macabo et d’arachides depuis plus de 10 ans. Elle gagne en moyenne 500 000 F. Cfa par an.

Bâtons de manioc, épices, haricots, légumes…Annie Tchoko et son compagnon vendent aux camerounais, ivoiriens, sénégalais, congolais, Burkinabés, … les produits sortis des champs africains, tout près de la Gare du Midi à Bruxelles en Belgique.

A 38 ans, mariée et mère de huit enfants, Beatrice Semahane fait vivre sa famille grâce à ses cinq plantations de choux et pommes de terre dans l’est de la République démocratique du Congo.  

Alors que le circuit d’approvisionnement en denrées alimentaires dans la capitale de la République centrafricaine a été affaibli par les récentes crises qui secouent le pays, elles se sont réunies au sein d'un groupement pour nourrir leur ville.

Agriconseil du mois

Quand vous voulez vous lancer dans l'agriculture, si vous le voulez vraiment, lancez-vous. De nombreuses personnes vont tenter de vous décourager. Foncez en cherchant toujours à apprendre sans avoir peur d'échouer. Faites de l'agriculture votre métier et vous ne manquerez jamais de rien», Carine Poupoum, 33 ans, jeune agricultrice à l'Est du Cameroun. Elle épargne 500 000 F. Cfa par an grâce à la terre.

ad-banner3